09 février 2009

Avec un soupir...

Sophie s'affale sur le divan juste à côté de Bébé qui comme à son habitude, pose alors sa tête sur ses genoux. Bien qui commence la partie?... J'attaque alors avec douceur car je sens bien que Sophie n'est pas dans son assiette.

     - Je t'écoute ma chérie, dis-moi pourquoi tu crois que je ne comprendrais pas!

     - Parce ce que je ne suis pas sûre que tu vas accepter ce que je vais dire.

     - Mais si voyons...( Quoique!) vas-y!

     - Je ne veux pas ...que tu rencontres quelqu'un!

     - Quoi?!

     - Je ne veux pas que tu rencontres quelqu'un, répète-elle. J'ai pas envie que notre vie change.On est bien comme ça toutes les deux. J'ai pas eu de père  pendant quatorze ans, alors qu'est -ce que je ferai maintenant avec un "beau-père" qui s'occupera plus de toi que de moi! J'ai pas envie d'un inconnu qui fera semblant de m'aimer pour plaire à ma mère, ou pire encore, qui sera complètement indifférent et que je croiserai quand même tous les jours dans l'appart! Et puis grand-père et grand-mère, qu'est-ce qu'ils vont en penser? Et la famille, et mes amis? C'est pas possible!

     - Ecoute, je comprends que tu sois inquiète, mais rien , pour l'instant, ne nous permet de supposer que ça se passera comme ça.Tout dépend de la personne et crois-moi "chat échaudé craint l'eau froide"! Jamais je ne laisserai quelqu'un nous séparer, sois-en certaine! Je t'aime trop pour ça!

     - Ben justement alors, pourquoi tu tiens tant à retrouver quelqu'un?

     - Parce que je suis une femme tout simplement en manque d'homme et je veux quand même tenter l'expérience! Je tiendrai compte de ton avis, si ça peut te rassurer, pour le choix, si choix il y a!

     - Et moi je ne veux pas choisir quelqu'un, jamais! glapit-elle.

     - Ecoute Sophie, calme-toi! Je suis seule depuis maintenant quatorze ans et tu comprendras plus tard, que c'est vraiment très long pour une femme de ne pas sentir la présence d'un homme à ses côtés.

     - Mais je suis là moi et je ne veux pas te partager! me jette Sophie d'une voix remplie de larmes.

     - Bien sûr que tu es là! fais-je tout en m'asseyant à ses côtés et la prenant dans mes bras. Notre amour sera toujours aussi fort, ma chérie, quoiqu'il arrive, mais il ne peut pas se comparer avec l'amour qu'un homme pourrait, je dis bien pourrait, m'offrir!

Sentant quelques larmes tièdes sur ma main, je tourne mon visage vers Sophie, et constate sa mine défaite. Mon coeur se serre et voilà que je me mets également à pleurer. Et bien bravo, c'est réussi! J'avoue que moi, rien que de voir ma fille pleurer, je me transforme aussitôt en fontaine.

     - Bon écoute pour ce soir, nous allons oublier tout ça! Nous en reparlerons plus tard. De toute manière je n'ai encore rien décidé! Pour l'instant, je te propose de nous changer les idées. Si on se faisait des crêpes? T'es d'accord? Allez, zou au boulot!

Tout en séchant ses larmes, Sophie dont les yeux sont emplis d'une immense tristesse, accepte et consent malgré tout à m'accompagner à la cuisine.

                                                                              

                                                                            A suivre...

Posté par Margueritecactus à 00:26 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


Commentaires sur Avec un soupir...

    ah c'est pas facile tt ça!

    Posté par thaoser, 10 février 2009 à 09:48 | | Répondre
  • Même à mon âge, j'ai du mal à le digérer !!

    Posté par Vanille, 10 février 2009 à 19:39 | | Répondre
  • La relation entre les crêpes et le choix d'un mec me laisse perplexe et pour tout dire pantois ! (pends-toi)
    Ce que c'est que de nous !
    frangibus perplexus
    (en rognus !)

    blagus !

    Posté par Tonton (né RIC), 11 février 2009 à 12:32 | | Répondre
  • finalement, il y a-t-il vraiment une différence entre une crêpe et un bonzomme affalé dans le canapé??vraiment j'vous demande!!!
    lollllllllllllllllllllll
    c'est une blaaaaaaaaaaaaaaague!!!

    Posté par Rosine, 11 février 2009 à 22:33 | | Répondre
Nouveau commentaire