02 février 2009

Je n'en peux plus.

Ai-je raison de retenir cette lettre et pas une autre? Pourquoi celui-là m'attire plus et pas l'autre? Et ça y est, je recommence! Je doute à nouveau de moi, j'hésite, je tergiverse, je balance (et surtout mon intuition) entre cette réponse-ci ou cette réponse-là. Je reste indécise devant ce petit tas de papiers. Vais-je regretter ce choix, est-ce le bon choix? MARRE à la fin! (je suis sûre que vous vous dîtes la même chose!).

Je m'intime l'ordre de penser oui et d'un geste rageur j'envoie baldinguer sur le tapis, ces inconnus qui ne sont encore que de papier et dont les propos m'obsèdent. J'éteins ma lampe de chevet et me dis que demain viendra toujours...

Ce matin en posant le pied sur le tapis et sur ces fichues lettres je réalise soudain la portée de mon geste. Maintenant je dois décider une bonne fois pour toutes : qui je vois en premier, quand et où? Je suis allée trop loin dans ma démarche pour tout laisser tomber maintenant. Il y aurait un manque d'honnêteté vis à vis de ces hommes qui n'ont pas hésité (eux!) à me répondre.

Sophie entre brutalement dans ma chambre (ce qui n'est pas son habitude) avec un air inquisiteur et je me rends compte soudainement que je suis terriblement en retard sur l'horaire habituel.

     - Oh bonjour ma chérie. Tu as bien dormi?

     - Ouais! Et toi?

     - Oui ça va. Pas longtemps mais c'est pas grave, demain c'est samedi. Je dormirai un petit peu plus.

     - Je vais être en retard au lycée, je prends la salle de bains.

     - D'accord, je file préparer le petit déjeuner!

     - Pas la peine pour moi, je l'ai déjà pris il y a plus d'un quart d'heure!

Le ton réprobateur et sans appel de Sophie, me fait sentir qu'à ce moment précis j'ai manqué à tous mes devoirs maternels. Alors quoi, on ne se lève plus pour contenter l'estomac affamé de sa progéniture? Et zut! J'ai tellement mal dormi que je ne l'ai pas entendu ce fichu réveil! Mea culpa quand même!

                                                                                  A suivre...

Posté par Margueritecactus à 16:44 - - Commentaires [6] - Permalien [#]


Commentaires sur Je n'en peux plus.

    voila voila.....la culpabilité de mère!

    Posté par thaoser, 02 février 2009 à 19:19 | | Répondre
  • Cette Sophie, elle est assez grande pour se préparer son p'tit dej' ! Faut pas culpabiliser !

    Posté par vanille, 02 février 2009 à 22:54 | | Répondre
  • Voyons, voyons...

    Cette Sophie, dont les malheurs faisait la joie des bambins que nous étions et qui trône aujourd'hui au sommet du rayons "ringardises en tous genres pour bambins", cette Sophie, je crois bien en reconnaître le ton ! mais moi ne souvenir que j'en ai est légérement moins grincheuse...
    j'ai dit : légèrement.
    T'es sur la bonne voie... bon qui c'est ? et la réponse n'est pas : "Zorro est arrivé-é-é.."
    Bisoux fraternels.

    Posté par Tonton (né RIC), 03 février 2009 à 13:10 | | Répondre
  • Faisaient... bien sûr !

    Posté par Tonton (né RIC), 03 février 2009 à 13:11 | | Répondre
  • Je...

    ...confirme, cette Sophie s'est enfin détachée de moi, car je n'ai pas fait ça (Â, le confort d'être choyée par sa mère)!!!
    ouf, je respire merci maman, pour moi, le roman commence maintenant...
    viiiiiiiiiiite la suite!!!

    Posté par rosine, 03 février 2009 à 18:17 | | Répondre
  • Enfin libre...

    d'écrire ce que je veux!...Bienvenue à Sophie, je vais la gâter!...Effectivement, il fallait un peu de distance car tout n'est pas la réalité et tout se mélange avec le vrai et le faux!... A bientôt pour une suite à cactus...

    Posté par Margueritecactus, 03 février 2009 à 20:46 | | Répondre
Nouveau commentaire